Les visons

Ces petits mammifères ont été amenés au mois de juin 2019 par l’association Combactive qui milite pour faire cesser l’utilisation des animaux pour la fourrure. En effet les cinq visons que nous avons accueillis vivaient dans une ferme d’élevage pour la fourrure. À titre indicatif, pour confectionner un seul manteau de fourrure, il faut soixante visons.

À La Tanière, les cinq visons sont maintenant en lieu sûr. Une fois leurs trente jours de quarantaine passés, un enclos disposant d’une partie aquatique leur a été ouvert. Ils peuvent profiter des meilleures conditions possibles pour continuer à vivre sereinement.