Gipsy

Gipsy est une vielle chamelle d'environ 25 ans qui travaillait dans un cirque. Un jour un vétérinaire de la région appelle Patrick Violas et Florence Ollivet-Courtois pour consulter l’animal qui boite sérieusement de l’antérieur droit.

Bilan : l’état de Gipsy n’est pas compatible avec les déplacements et le travail. Pourtant le cirque doit repartir. Le propriétaire décide donc de leur confier sa chamelle pour qu’ils puissent en prendre soin.

Tous les animaux méritent les meilleurs traitements pourvus qu’ils se battent avec nous (sinon c’est de l’acharnement). Et Gipsy est une battante ! On lui fait des radios : fracture du carpe (poignet). Gipsy est conduite dans une clinique équine pour pratiquer une IRM. Il ne faut pas qu’elle bouge lorsque son membre est dans l’étroit conduit qui entoure son membre fracturé. Il faut donc suffisamment la tranquilliser pour qu’elle reste encore calme, sans cracher sur tout le monde, mais pas trop pour qu’elle reste debout.

Sa vie en dépend, cet examen nous permettra de savoir si on peut tenter une chirurgie. Forte de sa volonté sans faille et de Patrick Violas qui se place sous elle, le dos contre son thorax pour la soutenir, Gipsy passe brillamment son examen qui révèle une possibilité de chirurgie.

C’est qu’il faut entièrement raser son membre poilu pour la chirurgie. Nous sommes en octobre, la chamelle est en poil d’hiver qui la protège des températures extrêmes que son espèce rencontre dans son milieu d’origine (-30°c dans le désert de Gobi). Il aura fallu trois personnes, plusieurs peignes de tondeuses et autres ciseaux pour en venir à bout dans les temps ! Gipsy se prête à l’exercice sans trop broncher (un masque sur le nez pour éviter crachat et autre morsure tout de même).

L’opération dure 5 heures. La chirurgie n’a malheureusement pas permis de rendre sa fonction à l’articulation. Mais Gipsy se lève tous les jours et se balade à son rythme. Elle mange, ne perd pas de poids et ne renonce pas à sa vie de retraitée, quelque peu handicapée, mais sereine. Nous faisons venir un prothésiste qui lui confectionne une prothèse pour l’aider à marcher. Un sellier lui fait un harnais sur mesure pour tenir l’orthèse.

Gipsy continue de montrer l’exemple de volonté et d’abnégation tous les jours, malgré son âge et son handicap. Respect.