Athos

Athos est le bienheureux mâle otarie de Patagonie de Paulo et Lisa. C’est un artiste complet qui maintient ses 350kg en équilibre sur une nageoire, donne de la voix et fait régner la terreur chez ses femelles quand approche l’été et la période des chaleurs (je ne parle pas de la température estivale mais des comportements liés aux hormones).

Au départ, ils travaillaient dans un cirque en Espagne, et pour assurer un avenir meilleur à leurs animaux et leur famille, Paulo et Lisa changent de vie et rejoignent la Tanière. Pour entrer en France, les otaries doivent subir des tests qui nécessitent une prise de sang. Confiants dans la capacité d’Athos et de ses femelles à ne pas chercher la bagarre avec le vétérinaire qui leur fera ce prélèvement, la famille se met en quête d’un courageux volontaire. Le premier vétérinaire décline la demande, persuadé qu’il ne saurait accomplir correctement la mission. Le deuxième critiqua la procédure pour en proposer une autre et le dernier suggéra de signer les documents sans faire les tests. C’est ainsi que Patrick Violas et Florence Ollivet-Courtois se retrouvent dans un avion pour l’Espagne afin de faire eux-mêmes les prises de sang et les tester.

Une cage spéciale est confectionnée pour les protéger des coups de gueule éventuels. Ils agrippent la nageoire postérieure et piquent les veines superficielles qui circulent sous la peau entre les doigts. Il fait bon et chaud en cette fin de journée de septembre et la manœuvre ne prend pas bien longtemps. Le plus long sera d’attendre les tests et de rédiger les résultats !

Le bilan carbone de cette intervention n’est pas très brillant, mais rendre possible une nouvelle vie et s’assurer de la bonne santé des otaries n’a pas de prix.