28.04.2020

Prévention et écologie

Les chenilles processionnaires sont de retour en France avec l’arrivée des premiers rayons de soleil.

« Armées » de milliers de poils urticants qu'elles projettent en cas de danger ou de stress et qui peuvent se disperser facilement par le vent, ces chenilles présentent une menace pour la santé humaine et particulièrement celle des enfants (allergies, dermites, œdèmes, lésions oculaires et respiratoires). Les animaux domestiques sont aussi à surveiller de près. Le contact avec cette chenille vivante ou morte, ou avec les débris d'un nid, peut constituer une urgence vétérinaire (nécrose de la langue, cécité, mort par ingestion).

Bien que le refuge ne soit pas atteint par ces nuisibles, les soigneurs de la Tanière, soucieux de la santé de chacun et du recours aux solutions écologiques pour protéger la nature et ses habitants, ont donc mis à profit cette période de confinement pour fabriquer et installer des nichoirs à mésanges, qui mangent jusqu’à 500 chenilles par jour.

Ludique, facile à réaliser et peu coûteux, voici une nouvelle idée d’activité à faire en famille pour équiper son jardin ou son balcon et être acteur du bien-être de chacun.