10.03.2020

Bienvenue à Aria et César !

Fin février, deux nouveaux réfugiés ont été accueillis au sein de La Tanière.

Aria, une femelle caracat arrivée par avion de Corse et César, un mâle caracal récupéré en Normandie ont des histoires similaires. Chacun a été saisi par l’Office Français de la Biodiversité (OFB) après s’être échappé du domicile de leurs propriétaires qui ne possédaient pas les agréments nécessaires à la détention de tels animaux.

Très répandu en Afrique et en Asie et pouvant atteindre jusqu’à 20 kilos pour 60 cm à 1 m de long, le caracal a des oreilles pointues ornées de pinceaux de poils noirs qui lui vaut le surnom de « lynx du désert ». Cet athlète hors pair excelle dans les sprints et les sauts en hauteur. César, âgé d’environ 11 mois, est épileptique et reçoit un traitement adapté.

Arrivée à quelques jours d’intervalles, accompagnée dans un premier temps par deux agents de l’OFB, Aria, la jeune femelle de 6 mois a été confiée aux équipes du Zoo-refuge où elle a pris possession de sa loge au sein de notre quarantaine. Elle est le fruit d’un croisement entre un mâle caracal et une chatte domestique, souvent de race abyssin. Crée par l’homme pour sa beauté exotique, cet « hybride de compagnie » n’en reste pas moins un félin aux instincts sauvages et aux longues griffes acérées. Outre son comportement, cette race rare et controversée pose également de nombreux problèmes d’ordre génétique avec parfois des pathologies chroniques.

L’arrivée de ces deux félins si beaux soient-ils, est une occasion de rappeler à chacun que la détention de tels animaux est soumise à l’obtention de certificat de capacité et d’autorisations préfectorales.